mardi 30 décembre 2008

Albert Poli

albert poli


On dit d'Albert Poli qu'il est arrivé au SCO Angers (en 1969) dans les valises de Robert Lacoste, le directeur sportif du SCO. Il devait être bien talentueux pour que M. Lacoste insiste à le faire venir avec lui.

Albert Poli, c'est 9 saisons au SCO, de 1965 à 1974 : 287 matchs de championnat (35 buts) et 38 de Coupe de France (2 buts). De nationalité italienne quand il arrive au SCO et naturalisé sur le tard, il ne sera hélas jamais selectionné en équipe de France avec son copain Jean-Marc Guillou. En 1974, il quitte l'Anjou pour l'ambitieux Paris Saint-Germain et y rejoint deux de ses anciens co-équipiers du SCO, Dogliani et Deloffre, qui ont certainement dû influencer Justo Fontaine pour le faire venir dans la capitale. Albert était capable d'organiser l'offensive avec brio mais il n'hésitait pas à se sacrifier et à aller au mastic quand il fallait jouer serré derrière, tout comme Jean-Marc.

Les gens qui le connaissaient disaient qu'il avait toujours l'envie et le plaisir de jouer et qu'il était toujours de bon poil. On peut dire sans se tromper que les amoureux du football qui ne le connaissaient pas auraient bien voulu le connaître.

dimanche 28 décembre 2008

Pierre Bourdel

pierre bourdel


Pierre Bourdel a joué 419 matchs de championnat (12 buts) et 45 de Coupe de France pour le SCO durant 12 saisons (de 1963 à 1975). Au début de la saison 1974-75 (sa dernière au SCO), Pierre Bourdel ne jouait pas puisqu'il entraînait la réserve du SCO. Il a été obligé de rempiler pour une dernière pige à cause des mauvais résultats du club qui se dirigeait rapidement vers la 2ème division.

Moins connu qu'un Guillou ou Berdoll, Pierre Bourdel est néanmoins le recordman des matchs de championnat joués pour Angers (devant Edwige et Kowalski). Capitaine inamovible du SCO durant son âge d'or, il est le symbole parfait du footballeur professionnel.

vendredi 26 décembre 2008

Eric Edwige

eric edwige


Eric Edwige, c'était un peu le chouchou du public de Jean Bouin avec ses pirouettes pour éviter les tacles adverses. Eric a joué 324 matchs de championnat (81 buts) et 41 de Coupe de France (8 buts) pour le SCO d'Angers en 11 saisons. Lors de la saison 1976-77, sa dernière en Anjou, il a l'honneur d'être le capitaine de l'équipe. Mine de rien, il est juste derrière Pierrot Bourdel dans le classement des joueurs ayant disputé le plus de matchs de championnat sous les couleurs angevines.

Ce natif de Cayenne en Guyane débarque en métropole à Mützig avant de se retrouver à Angers en 1967. Après une saison avec les amateurs, il intègre l'équipe première dès 1968. A ses débuts au SCO, Eric était souvent utilisé comme ailier, un poste qu'il n'aimait pas beaucoup. En effet, son positionnement préféré sur un terrain, c'est au milieu de terrain, juste derrière la ligne d'avants.

Les supporters de l'OGC Nice se souviennent probablement encore des 3 buts qu'il avait marqués aux Aiglons, le 20 septembre 1972 (victoire 4-2 du SCO) au stade du Ray.

mercredi 24 décembre 2008

Marc Berdoll

marc berdoll


Marc Berdoll, c'est 212 matchs de championnat (93 buts) et 26 de Coupe de France (22 buts) pour le SCO Angers. C'est aussi 6 saisons de 1970 à 1976 et 2 de plus de 1980 à 1982 avec un interlude à Sarrebrück et Marseille entre les deux. Son deuxième séjour au SCO fut quelque peu écourté par le dépôt de bilan du club angevin.

Son jour de gloire avec le SCO (et son meilleur souvenir) : 24 août 1973, Angers contre Saint-Etienne en championnat. Marco donne le tournis au grand Ivan Curkovic en marquant les 4 buts de son équipe (victoire 4-0).

dimanche 21 décembre 2008

Jean-Marc Guillou

jean-marc guillou


Jean-Marc avec la moustache, période 1974-75, sa dernière saison avec le SCO.

Jean-Marc Guillou a joué 240 matchs de championnat (18 buts) et 22 de Coupe de France (6 buts) sous les couleurs du SCO Angers.

Guillou arrive au SCO en 1964 en provenance du Stade Saint-Nazairien. Il signe une licence amateur et se dirige tout droit vers le 6ème Régiment du Génie d'Angers pour y effectuer son service militaire. Il se morfond quelques longues années dans les rangs des amateurs avant de finalement s'imposer en équipe première. Guillou quitte le SCO en faveur de l'OGC Nice à l'issue de la saison désastreuse (et presque miraculeuse après l'arrivée de Velibor Vasovic) 1974-75.

Un de ses match mémorables avec le SCO : le 16èmes de finale de Coupe de France à Lorient. Après 87 minutes de jeu, Lorient mène par 3 buts à 0 et les carottes angevines semblent bien cuites. Une fin de match extraordinaire s'ensuit... Deux buts de Guillou (88ème et 90ème) et un but de Cassan (89ème) permettent au SCO d'arracher le match nul. Trois buts dans les trois dernières minutes... Un match inoubliable !