samedi 28 février 2009

Robert Devis

Robert Devis


Robert Devis a commencé sa carrière de footballeur à l'A.S. Mayennaise puis au Stade Saint-Nazairien (comme Jean-Marc Guillou) en Division d'Honneur. Après un essai infructueux avec les pros de Valenciennes, Robert Devis s'installe à Angers en 1957 pour y devenir la doublure d'Eugène Fragassi.

En fin de saison 1958-59, il joue contre Nice au Stade du Ray l'avant-dernier match de la saison et réalise une grande performance. Robert Devis devient donc titulaire presque du jour au lendemain.

Robert Devis a joué un total de 167 matchs de championnat et 20 de Coupe de France pour Angers. Il quitte le SCO en 1964, direction Toulouse. Après la cité rose, c'est la Bretagne avec Quimper puis Brest.

Un jour, en Coupe de l'Ouest (quart de finale), avec l'équipe B du SCO, il est arrivé au stade du Mans escorté par des policiers, a joué son match et est reparti tranquillement dans la fourgonette avec ses anges gardiens. Le SCO B avait perdu 2-1 ce jour-là. Merci à Patrick pour cette anecdote rigolote.

Robert Devis a longtemps joué avec les vétérans de Notre-Dame des Champs avec Kopa et Bourrigault, en particulier. Pas en tant que gardien mais plutôt au poste d'avant-centre.

3 commentaires:

  1. C'est abominable de diffuser de tels mensonges, cela n'a jamais existé à part dans la tête de l'imbécile heureux qui a écrit que R. Devis avait été amené au stade avec les menottes.
    Il n'a même pas eu le courage de signer clairement.
    Cela mérite qu'il soir corrigé.

    Comment peut-on penser que quelqu'un qui serait en tôle puisse sortir quelques heures pour seulement faire un match ? Là on prend les gens pour des cons ainsi que la magistrature dans toutes ses dimensions.

    Le Patrick en question doit être aussi bête et méchant que l'enfoiré qui a diffusé l'article.

    RépondreSupprimer
  2. Article bourré d'erreurs. Ainsi Robert DEVIS ne jouait pas à Saint-Nazaire en Division d'Honneur mais en C.F.A. qui correspond aujourd'hui à "National". Le Stade Nazairien n'existe que depuis récemment, c'était le Sporting Club Nazairien dont il était l'image emlématique étant élu par ses pairs "Meilleur Gardien Amateur de France". Sa doublure était Daniel Eon, futur goal du F.C. Nantes et international. Ensuite il fut recruté directement par le SCO d'Angers sans passage par Valenciennes. A l'époque du Stade Toulousain , Devis devint international, jouant avec l'équipe de France "B" contre la Belgique par exemple. Cet article est de plus infâmant, l'anecdote cité étant un tissu de mensonges maintes fois démentis par la fédération, puis la presse. Cet article infâmant se doit d'être retiré pour un sérieux de l'information. Merci et excuses à la famille de ce grand gardien pour ses propos imbéciles.

    RépondreSupprimer
  3. Goal hors norme malgré sa taille moyenne, Robert Devis réalisait des arrêts dignes des plus grands. Homme de caractère et digne du plus grand respect. Au SCO il forçait l'admiration du public et de ses équipiers.

    RépondreSupprimer